Créée par décret exécutif n° 96-471 du 18 décembre 1996, la direction de l’action sociale doit assurer,  à travers l’ensemble de ses services structures, l’amélioration de ses performances en vue d’atteindre ses objectifs, suivant les missions qui lui sont dévolues.

 A ce titre elle est chargée, notamment :

  1. De  veiller à l’application de la législation et de la réglementation dans les domaines liés aux activités de l’action sociale et de la solidarité nationale ;
  2. D’organiser le dispositif de gestion de l’aide sociale de l’Etat ;
  3. De coordonner, d’évaluer et de contrôler le fonctionnement pédagogique et administratif des établissements spécialisés ;
  4. De mettre en œuvre, en relation avec les secteurs concernés, les programmes et les mesures d’aide et de soutien en direction des familles démunies ;
  5. D’assurer le suivi, en coordination avec les institutions concernées, dans le cadre des procédures établies, des opérations planifiées en matière de réalisation, d’aménagement, d’équipement des projets et des structures relevant du secteur de la solidarité nationale ;
  6. De veiller à la disponibilité des moyens nécessaires et des structures de prise en charge des enfants privés de famille, publiques et privées, d’en assurer le suivi et le contrôle et d’œuvrer à leur réinsertion sociale et familial ;  
  7. D’identifier et d’évaluer, en relation avec les secteurs concernés, les besoins en matière de solidarité nationale ;
  8. D’encourager la participation du mouvement associatif dans les actions menées par le secteur dans le domaine social et humanitaire ;